mail
Externalisation
Actualités

Suspension des loyers : Bruno Le Maire intervient en faveur des commerçants

Bercy demande aux grandes foncières une annulation de 3 mois de loyer pour les petits commerces fermés

 

Le gouvernement a demandé aux propriétaires de parcs immobiliers de ne pas percevoir pendant trois mois les loyers dus par les très petites entreprises obligées de cesser leur activité pour endiguer l’épidémie de Covid-19, a annoncé, jeudi 16 avril, le ministre de l’Economie. « J’ai réuni aujourd’hui l’ensemble des grandes foncières (…) et je leur demande une chose : pour les très petites entreprises qui ont été obligées de fermer, celles qui ont moins de 10 salariés, je ne leur demande pas de reporter le loyer: je demande d’annuler trois mois de loyer« , a expliqué Bruno Le Maire sur BFMTV.

De nombreux commerces jugés non essentiels ont été contraints de fermer par le gouvernement depuis la mi-mars pour éviter la propagation de l’épidémie de Covid-19. Alors qu’ils réclament l’abandon de leurs loyers par leurs propriétaires, en particulier les centres commerciaux, la fédération de ces derniers, le Conseil national des centres commerciaux (CNCC), a refusé toute mesure généralisée (cf notre article complet ICI). Car le CNCC a recommandé à ses adhérents un étalement des loyers sur deux ans pour les petits commerces, un paiement normal pour les grandes enseignes et une étude au cas par cas pour les entreprises moyennes. Cette politique a déjà été critiquée par Bruno Le Maire qui a demandé en début de semaine aux foncières de « faire des efforts« .

Outre cette proposition d’annulation pour les TPE, le ministre a demandé aux foncières « d’entrer en négociation avec les grandes chaînes (…) pour voir comment on peut avoir un étalement qui soit plus supportable« , a-t-il dit jeudi soir.

Pour les commerces indépendants, « si (le loyer) est une charge sur laquelle ils sont totalement liés et qu’ils ne peuvent pas être soulagés par un grand groupe ou une holding à laquelle ils appartiendraient, alors là, une annulation de gré à gré, avec les bailleurs, doit pouvoir être envisagée« , a-t-il ajouté.

La branche immobilière du groupe Auchan, Ceetrus, a déjà annoncé jeudi matin renoncer à percevoir deux mois de loyer des enseignes françaises contraintes à la fermeture par le confinement.

La Compagnie de Phalsbourg et SNCF ont pris des décisions semblables.

De son côté, Frey crée un fonds de soutien doté de 15 M€ pour aider ses commerçants.

 

Incertitude sur la réouverture des bars et restaurants

Le ministre de l’Economie demande aussi des efforts supplémentaires aux banques. S’il estime que « les banques le font déjà aujourd’hui » avec 19 milliards d’euros de prêts garantis par les établissements bancaires, Bruno Le Maire annonce vouloir « suivre tous les jours les taux de refus des banques pour [s]’assurer que ce taux ne dépasse pas les 2-3% et que par conséquent l’immense majorité des entreprises trouvent un prêt garanti par l’État« .

Outre ces propositions, Bruno Le Maire a aussi confié ne pas savoir quand les restaurants et bars pourront rouvrir. Comme l’a annoncé mercredi Gérald Darmanin,​ ministre de l’Action et des Comptes Publics, sur Europe 1, le ministre de l’Economie travaille sur une annulation des charges pour le secteur de la restauration et annonce la création d’un site internet pour que les restaurateurs fassent des propositions pour préparer le déconfinement. « Je n’ai pas la réponse, pour moi le plus tôt sera évidemment le mieux« , a-t-il expliqué. Le ministre de l’Économie souhaite en revanche qu’ « à partir du 11 mai les coiffeurs puissent rouvrir » sous réserves de respect de mesures sanitaires et de distanciation sociale.

 

Alexis HINGANT
Dirigeant – Associé
Mobile : 06.11.28.75.64
Mail : ahingant@groupe-condate.fr

 

Sources : Agence France-Presse, France Info, BFM TV

 


Nos actualités

Toujours soucieux de vous apporter une meilleure lecture du marché, Condate décrypte pour vous les évolutions du marché de l'investissement immobilier pour vous aider à prendre les meilleures décisions.