mail
Externalisation
Marché

Point Marché de l’investissement immobilier au 3T2019

Tous les feux sont au vert ! et les vendeurs en profitent pleinement

Un contexte inédit, très favorable à l’immobilier

Malgré un léger fléchissement par rapport au premier semestre 2018, le marché de l’investissement immobilier (hors résidentiel – bureaux, commerce, logistique, hôtel…) en France affiche encore des performances très soutenues avec un volume total d’investissement de 12,1 milliards d’euros à la fin juin. Ce constat de mi-année nous permet d’espérer atteindre les volumes de 2018, 31 milliards d’euros transactés, un record !

Le marché bénéficie d’un climat très favorable à l’immobilier dans un contexte économique et financier inédit dont les principaux vecteurs sont :

  • Signaux économiques et sociaux au vert pour la France (baisse du chômage, croissance anticipée de 1.3% pour cette année),
  • Coût de l’argent toujours aussi bas,
  • Fin des incertitudes quant à une remontée à court-moyen terme des taux de crédit,
  • Principaux indicateurs des conditions de financement (Eonia, Euribor, OAT 10 ans) toujours inférieurs à zéro !

Nous anticipons pour les six prochains mois, un volume accru d’activité et un nouvel afflux de capitaux privés et institutionnels sur le marché de l’immobilier d’entreprise et commercial.

La concurrence fait rage parmi les investisseurs… et les vendeurs en profitent pleinement !

Marché hyperactif, mais bipolaire !

Les meilleurs actifs (tous types confondus – commerce, bureau, activité, logistique,…) restent rares sur le marché. De nouvelles baisses de taux de rendement – donc une hausse des prix !) sont donc à attendre selon nous pour cette fin d’année. A contrario, nous notons une courbe ascendante des taux de rendement – donc une baisse des prix – des actifs moins qualitatifs (villes de taille petite et moyenne, bâtiment ancien,…), phénomène accentué par une concentration renforcée du marché autour de Paris – Ile-de-France et des grandes métropoles régionales.

L’immobilier commercial (murs commerciaux, centre commercial, retail park,…), touché par les difficultés à répétition de grandes enseignes (Conforama, Tati, Orchestra, Vivarté…), est le segment de marché le plus touché par ce phénomène de concentration.

A cet égard, les grandes métropoles de la façade Atlantique (Bordeaux, Nantes et Rennes en tête) s’accaparent les meilleures
places et voient leurs attractivités de plus en plus renforcée, aiguisant l’appétit des investisseurs. Au sein de ces métropoles, les meilleurs actifs immobiliers se voit franchir des records historiques en termes de prix de vente !


Nos actualités

Toujours soucieux de vous apporter une meilleure lecture du marché, Condate décrypte pour vous les évolutions du marché de l'investissement immobilier pour vous aider à prendre les meilleures décisions.